Menu



Mot de passe oublié

Comment investir en Bourse quand on est débutant ?



Mis à jour le 08/11/2018

Vous souhaitez investir en bourse mais ne savez pas comment vous y prendre sans trop risquer de perdre de l’argent ?  Débutants ou initiés, voici quelques règles à suivre pour commencer à investir en bourse et faire fructifier vos investissements sur le long terme.

 

Une chose est certaine, pour faire fructifier son argent il faut commencer à investir. Peut-être que la seule évocation du sujet vous rend déjà anxieux. Rassurez-vous, vous n’êtes pas seul : selon un baromètre Actionaria (2016), les jeunes âgés de 18 à 35 ans sont bien plus frileux que leurs aînés quand il s'agit de placer leurs économies. Ils sont à peine 8% à déclarer avoir déjà investi en bourse, contre 14% des Français.

Et cette prudence n'est pas la conséquence d'une moindre capacité financière: dès qu'ils ont un emploi, les jeunes sont en effet plus d'un sur trois à mettre de l'argent de côté. Les Français dans leur ensemble ont pourtant déjà peu le goût du risque comparé à leurs voisins européens. Selon la Banque de France, les ménages de l'Hexagone continuent de privilégier les investissements non risqués.

 

Répartition du patrimoine financier des Français en 2017

Sources: Banque de France

 

Alors comment investir en bourse judicieusement tout en limitant les risques ? Il suffit d’appliquer quelques principes de base. Voici 5 questions clés auxquelles il faut répondre pour bien faire fructifier votre argent à long terme.

        1. Pourquoi commencer à investir en bourse ?

        2. Quand faut-il commencer à investir ?

        3. Comment investir en bourse ?

        4. Dans quoi investir ?

        5. Comment protéger ses investissements ?

 

Pourquoi commencer à investir en bourse ?

Le principal argument pour placer son argent dans autre chose qu'un compte courant est essentiellement d'éviter que votre argent se dévalue en raison de l'inflation. Dans un compte courant, votre argent sera toujours là dans 30 ans, à condition de ne pas y toucher. Mais votre pouvoir d’achat sera considérablement dégradé. Maintenant, si l’inflation était votre seule préoccupation, vous auriez peut-être intérêt à conserver votre argent dans des comptes d’épargne productifs d’intérêts comme le Livret A.

Mais, bien sûr, préserver votre pouvoir d’achat n’est qu’un des arguments invoqués pour investir son l’argent : d’autres raisons cruciales peuvent être la préparation de votre retraite ou la constitution d’un capital suffisant pour un achat à plus court terme, comme l’achat d’une maison. Pour ce type d’objectifs, si vous n’atteignez pas vos objectifs en épargnant seul, vous voudrez peut-être des actifs offrant des rendements supérieurs et, par conséquent, vous devrez assumer un niveau de risque plus élevé.  

Ces actifs plus risqués peuvent être des actions (vous permettant d'acheter une part des bénéfices futurs d'une entreprise), des obligations (vous permettant de prêter de l'argent à un pays, une entreprise pour gagner des intérêts), ou encore des fonds de placement (portefeuille d'actions et d'obligations diversifiés). 

Il existe peu d'investissements qui progressent autant ou aussi rapidement que les actions: 1000 euros investis en bourse dans les actions françaises en 1987 représenteraient environ 14 000 euros aujourd'hui, soit un rendement annuel moyen de +8,8% sur 30 ans (*).  

 

Bourse de Paris: Evolution de l'indice CAC 40 dividendes réinvestis du 1/1/1987 au 30/09/2018

Cela dit, comment savoir avec certitude quelles entreprises seront rentables dans les 30 prochaines années ?  C’est l’une des raisons pour lesquelles de nombreux investisseurs en bourse s’intéressent de plus en plus à des investissements diversifiés, tels que les fonds de placement, qui combinent de nombreux actifs (actions, obligations) de nombreux secteurs d'activité et de nombreuses zones géographiques pour équilibrer le risque. 

 

Quand faut-il commencer à investir ?

Se lancer rapidement en tant qu'investisseur en bourse présente de nombreux avantages. Pour n'en nommer que quelques-uns, vous avez plus de temps pour que votre argent fructifie et plus de temps pour que les inévitables retours en arrière des marchés se corrigent d'eux-mêmes. 
 
Une personne qui commence à investir en bourse avec un rendement moyen de 6,5 % à 25 ans n’a besoin d’économiser qu’environ 50.000 euros (5.000 euros/an de 25 à 35 ans) pour se retrouver avec 508.000 euros à l’âge de 65 ans.

Mais si cette personne attendait jusqu'à l'âge de 35 ans, elle devrait investir 150 000 € (5.000 euros/an de 35 à 65 ans), soit trois fois plus et finir avec 490 .000 euros à l’âge 65 ans.  

 

Simulations d'un investissement régulier 

Un démarrage précoce est bien plus puissant que simplement économiser davantage. Mais bien souvent les jeunes épargnants ont d'autres priorités financières à prendre en compte au delà des investissements. 

Si vous disposez déjà d'un capital à investir pour investir en bourse, il conviendra de se positionner progressivement afin de lisser le risque. On n'investira pas d'un coup tout son capital. Le risque serait alors grand d'entrer « au mauvais moment », c'est-à-dire sur un plus haut et de voir son capital se déprécier pendant quelques années. On procédera donc à des entrées étalées dans le temps, au fil des mois.

 


LE COUPLE RENDEMENT-RISQUE

Investir en bourse, c’est accepter un certain risque, mais c’est aussi sur la durée, un potentiel de rendement intéressant. 

Nous avons tous entendu parler d’investisseurs qui avaient perdu la moitié de leur fortune lors de Krack boursiers ou encore de scandale comme l’affaire Madoff. Bien que vous ne puissiez jamais éliminer complètement les risques, vous pouvez réduire considérablement les risques si vous investissez judicieusement.

Nous avons parlé de la puissance des intérêts composés ci-dessus, et de la règle clé : plus vous commencez à économiser tôt, plus votre argent gagnera au fil du temps.

Une autre règle simple: plus votre horizon de placement est long, plus votre argent peut être investi dans des actifs plus risqués tels que les actions, par opposition aux plus sûrs tels que les obligations. C’est parce que plus vous aurez d’années pour atteindre votre objectif, que vous aurez plus de chances de pouvoir vous remettre d’un krach boursier.

En investissant sur un horizon de placement à long terme (5 à 10 ans), il est possible de réduire le risque sur les marchés actions. Le graphique ci-dessous montre, sur la base de l'évolution de l'indice MSCI Monde (dividendes réinvestis en USD) depuis 1970, que plus la durée de détention du placement est longue, plus le risque de perte diminue. 

 

Pour une durée de détention de 2 ans, les rendements annuels moyens ont été compris entre -20% et +42%, pour une durée de 5 ans entre -2% et +28% et entre 0% et +20% pour une durée de 10 ans.

Le temps est donc favorable aux investisseurs en actions. A la Bourse les mouvements de hausses, plus fréquents que les baisses, compensent largement les mouvements de baissiers, à condition de rester investi sur une longue période.


Comment investir en bourse ?

Pour investir en bourse vous devez ouvrir un compte dans une banque traditionnelle, une banque en ligne ou chez un courtier en ligne. La banque en ligne a le grand avantage d’être beaucoup moins cher que la banque traditionnelle. Vous économiserez ainsi les frais d’entrée, les droits de garde, de tenue de compte ou d’abonnement qui sont gratuits dans la plupart des banques en ligne.

Se pose ensuite la question du choix du compte pour investir. La fiscalité appliquée à vos futures plus-values dépendra de celui-ci. Plus vous investirez à long terme, plus vous bénéficierez d’avantages fiscaux importants. Ainsi la majorité des investisseurs choisissent d’abord d’investir au maximum dans un PEA ou une Assurance-Vie.


LE COMPTE-TITRES ORDINAIRE

C’est le moyen le plus simple pour investir sur tous les produits financiers. Il s’agit d’un compte classique qui ne bénéficie d’aucun avantage fiscal. Il permet néanmoins la plus grande souplesse grâce à des mouvements possibles (dépôts/retraits) à tout moment et n’est soumis à aucun plafond de versement. 

Fiscalité du compte-titres : Avec la Flat Tax votre fiscalité sera de 30% maximum prélèvements sociaux inclus.


LE PEA (Plan d’Epargne en Actions)

Le compte PEA offre un cadre fiscal avantageux au-delà de 2 ans et particulièrement intéressant dés lors que vous conservez votre compte au moins 5 ans. Vous pouvez investir jusqu’à 150.000€. Le PEA vous permet d’investir en bourse dans des actions européennes ou des fonds investis à au moins 75% dans les actions européennes.

Vous ne pouvez détenir qu’un seul PEA par personne, mais au sein d’un couple, chacun des époux ou partenaires de PACS peut avoir le sien. En revanche, tant qu’ils sont mineurs ou rattachés à votre foyer fiscal, vos enfants ne peuvent pas avoir de PEA.

Fiscalité du PEA : Le PEA permet d’investir en bourse en payant 17,2% de prélèvements sur vos gains, contre 30% avec un compte-titres ordinaire.

En savoir plus sur la fiscalité du PEA >

 


L’ASSURANCE-VIE

Vous pouvez également investir en bourse à travers un contrat Assurance Vie multisupport. Des avantages fiscaux substantiels accompagnent sa gestion et son dénouement par retraits après 8 ans.

A la différence du PEA, la législation n’impose pas de plafond aux montants souscrits dans les contrats d’Assurance Vie.

Avec l’Assurance-Vie vous n’êtes pas limité aux actions européennes, comme dans un compte PEA et vous pouvez composer vous même votre portefeuille en choisissant parmi les supports éligibles à votre contrat d’Assurance-Vie.

Fiscalité de l’Assurance-Vie : L’Assurance Vie  bénéficie d’un cadre fiscal privilégié pour accueillir vos placements. Par rapport au régime général, elle offre en effet des caractéristiques intéressantes tant sur le plan de l’imposition sur le revenu que sur celui des droits de succession. Mais en contrepartie il faut respecter certaines contraintes. On pourra faire fructifier sur un contrat Assurance vie n’importe quelle somme en franchise d’imposition sur les plus-values d’arbitrage. Les revenus (intérêts et dividendes) supporteront, lors de leur versement, les prélèvements sociaux au taux actuel de 17,2%.

En savoir plus sur la fiscalité de l’Assurance-Vie >


Dans quoi investir en bourse ?

Pour investir en bourse privilégiez les Fonds de placement (SICAV et FCP) plutôt que les actions en direct. En investissant dans des Fonds vous détenez une part d'un portefeuille équilibré et déjà diversifié. 1.000€ suffisent pour investir dans une centaine d’entreprises. Le choix d’opter pour des fonds ressortira en principe comme plus sécurisant, car il permettra d’accéder à l'expertise de gérants professionnels et de diversifier le risque.

Il est préférable de commencer par investir dans des fonds plutôt que dans des actions et des obligations en direct. Les fonds vous permettent d’investir dans un vaste portefeuille d’actions et d’obligations en une seule transaction plutôt que de les négocier vous-même. Ce ne sont pas seulement des investissements plus sûrs (car ils sont diversifiés), mais il est beaucoup moins coûteux d’investir de cette façon. Bien souvent, vous ne paierez aucun frais si vous achetez un fonds commun de placement auprès d’une banque en ligne.


Comment protéger ses investissements ?

Le meilleur moyen de protéger votre argent à long terme est de vous concentrer sur les facteurs que vous pouvez contrôler. Vous ne pouvez jamais contrôler la hausse ou la baisse du marché, mais vous pouvez contrôler votre réaction face aux crises et la part de vos revenus que vous dépensez, épargnez et affectez à vos différents comptes.  

Comment protéger vos investissements? Ces quatre principes peuvent vous aider.  

 

DETERMINER SON PROFIL D’INVESTISSEUR
Avant d’investir en bourse rappelez-vous qu’un rendement élevé impliquera toujours un risque élevé et à l’inverse un placement peu risqué aura forcement un rendement moins intéressant. Avant d’investir il est donc primordial de s’assurer que le couple rendement/risque de vos investissements correspond à votre profil d’investisseur.

En savoir plus sur votre profil d’investisseur >


RESTER DIVERSIFIÉ
L’idée de la diversification est qu’il est risqué de mettre trop de vos œufs dans le même panier. Les entreprises peuvent faire faillite, les industries peuvent être confrontées à un déclin de plusieurs années et les pays peuvent entrer dans des périodes d'instabilité politique.  Plus vous êtes exposé à des actifs non corrélés, mieux vous pourrez optimiser le couple risque / rendement: c’est pourquoi il est préférable de recourir à des fonds de placement qui permettent d’obtenir un portefeuille plus diversifié et d’éviter de mettre tout son argent dans une seule classe d’actif.

 

RÉDUIRE LES FRAIS 
Un autre facteur que vous pouvez contrôler est  le niveau de vos frais d’investissement.  En achetant vos fonds de placement dans une banque en ligne vous éviterez des frais de transaction souvent couteux et économiserez ainsi de 1  à 5% de frais par an.

 

MAITRISER SES EMOTIONS
Enfin, même si vous ne pouvez pas contrôler les mouvements de hausse ou la baisse du marché, vous pouvez contrôler votre réaction face à ces événements. Il y a de fortes chances que la psychologie du marché - et les gros titres de l'actualité - vous incitent à vendre quand c'est le moment d'acheter, et vice versa. C’est pourquoi il est important de s’appuyer sur une méthode d’investissement à long terme et de s’y tenir.

 


 

LesMeilleursFonds.com

Grâce à ses algorithmes puissants LesMeilleursFonds.com sélectionne les meilleurs fonds du moment pour votre PEA ou votre Assurance-Vie.

1 MOIS D'ESSAI GRATUIT 

Sans engagement, sans carte bancaire