Menu



Mot de passe oublié

LesMeilleursFonds.com: une méthode testée sur 10 ans



Notre objectif de départ était de développer une méthode permettant de présenter  chaque mois une courte liste de Fonds ayant les meilleurs atouts pour offrir à la fois une bonne performance et un risque limité en cas de baisse. Cet  objectif est partagé par la majorité des épargnants. Mais pour beaucoup de pratiquants expérimentés des marchés boursiers, il s’agit presque d’une utopie tant est répandue l’idée que bonne performance et faible volatilité sont antinomiques.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Par bonne performance, nous entendons une rentabilité de l’ordre de 10% par an en moyenne sur plusieurs années. Bien que cette performance soit largement dépendante de l‘évolution des marchés, nous avons choisi de nous fixer un objectif de performance absolue plutôt que la mesure d’un écart par rapport à un indice et ceci afin de nous attacher à maitriser au mieux le risque de baisse.

Cet objectif doit être possible à atteindre, d’après The Hulbert Financial Letter, il correspond aux résultats obtenus par plusieurs Newsletters publiées aux Etats-Unis dont les modèles fonctionnent sur les mêmes principes que ceux que nous exploitons. (FUNDX, FundBUSTER…) Les formules exclusives mises au point par LesMeilleursFonds.com permettraient même, d’après nos simulations, d’espérer des résultats supérieurs. Mais il faudra compter avec la différence entre les résultats d’une simulation et ceux obtenus dans la vraie vie. Quant à fixer un objectif portant sur le risque de baisse maximum par rapport au plus haut atteint, les chutes des marchés en 2008 et 2011 nous incitent à la modestie. Les données de ces deux années d’expérience de baisse prononcées ne fournissent d’ailleurs pas une base statistique suffisante pour assurer la robustesse de formules imaginées après coup pour parvenir (rétrospectivement) à les traverser sans dommage. 

On verra cependant plus loin que notre système prévoit, en cas de forte baisse, de concentrer tous les placements sur des Fonds monétaires. On évite ainsi au moins de subir la deuxième phase d’un crack éventuel. Enfin, il n’est pas interdit d’espérer que des lois anti spéculation finissent par être imposées au monde de la finance et qu’elles parviennent à limiter l’ampleur de futures crises financières.

 

PRINCIPE DE LA MÉTHODE

L'effet Momentum

La méthode s’appuie essentiellement sur "l'effet Momentum" qui a permis d’observer que les fonds les plus performants sur des périodes récentes ont tendance à rester parmi les meilleurs pendant un certain temps. Il s’agit de tirer parti de l’élan (ou momentum) acquis à la suite de phénomènes économiques ou sectoriels à l’origine de  « tendances » auxquelles la mode et le panurgisme apportent aussi leur contribution.

Le choix des périodes de référence

Mais sur combien de temps convient-il de prendre en compte les performances passées? 1 mois, 3 mois, 1 an?  Les analyses statistiques montrent qu’il n’existe pas de période de référence (« lookback period ») idéale. Les meilleurs choix s’obtiennent en en combinant plusieurs. Un peu comme lorsqu’on évalue les chances des coureurs du Tour de France, il convient d’examiner à la fois leurs classements sur la distance, au sprint et dans les étapes de montagne… 

Les simulations approfondies réalisées par nos équipes sur une base de données historique de 11 ans ont montré qu’en combinant les performances réalisées sur 1 mois, 3 mois, 6mois et 12 mois l’on obtient les résultats à la fois les meilleurs et les plus robustes dans les différentes phases traversées par le marché.

Un paramètre exclusif pour contrôler la volatilité

Parmi les objectifs assignés à notre modèle, figure en outre la minimisation de la volatilité, ou plus précisément celle des retours en arrière (baisse par rapport à un maximum atteint). La formule retenue par LesMeilleursFonds .com intègre un paramètre qui alloue une prime aux Fonds dont les gérants ont démontré qu’ils réussissaient à limiter ces baisses de valeur (« drawdown »).

Nécessité d’une rotation mensuelle quand les performances faiblissent

Pour la mise à jour des sélections, nous avons retenu, comme nos confrères américains, une périodicité mensuelle. Les marchés évoluent par à-coups et les amplitudes au cours d’un même mois peuvent être importantes. Bien qu’il soit tentant de réaliser des arbitrages  fréquents dans les marchés volatils, cela n’apporte guère de valeur-ajoutée. Une rotation élevée ajoute des contraintes d’exécution,  pour probablement finir par nuire à la performance à long Terme.

Une note globale pour chaque Fonds

Tous les éléments factuels décrits ci-dessus  entrent dans la composition d’une note globale selon la formule exclusive utilisée par LesMeilleursFonds.com. 

Un univers de 300 Fonds

Le classement mensuel par Note décroissante nous permet d’évaluer les chances comparées des 300 Fonds 0% que nous suivons (Fonds libellés en euros, cotés depuis plus d’un an et proposés sans frais ( 0%) par des courtiers en ligne.

Le rôle des Fonds monétaires

Figurent également dans notre liste quelques Fonds monétaires. Grace à la grande stabilité de leurs cours, ils vont se trouver apparaitre en tête de classement donc sélectionnés après des périodes de baisse prononcée des marchés lorsque les performances de tous les fonds actions deviennent négatives. On sortira alors des placements en actions en se plaçant sur des fonds monétaires, jusqu’au retournement de la tendance générale des marchés.

 

Au final, LesMeilleursFonds.com propose une méthode  claire dont la logique est validée par une simulation sur 11 années (2004 à 2014) au cours desquelles les marchés ont traversé plusieurs phases importantes de hausse et de baisse. Il s’agit d’une stratégie active prétendant battre largement les fonds indiciels et même les meilleurs Fonds sur l’ensemble de la période (cas qui supposerait qu’un expert aurait été assez perspicace pour dénicher un tel Fonds au départ parmi ses centaines de concurrents…) Une stratégie qui semble capable de limiter les retours en arrière à des niveaux acceptables par beaucoup d’investisseurs avertis. On aura noté que ces retours en arrière sont beaucoup moins prononcés que ceux des indices de marché. 

 

Retour à la page d'accueil >

lesmeilleursfonds.com